top of page
  • Photo du rédacteurAnne-Sophie Dolhem

Le chou : un allié naturel contre le déséquilibre hormonal à la ménopause

Dernière mise à jour : 19 mai


chou vert, légume de saison anti cancérogène
Chou vert

Dans notre quête d'une vie plus saine et plus équilibrée, nous nous tournons souvent vers la nature pour trouver des solutions. L'un des superaliments qui gagne en popularité pour ses bienfaits sur la santé, en particulier pour la détoxification des œstrogènes, est le chou et c’est tant mieux puisque c’est la saison !


Essayons de comprendre comment le chou peut jouer un rôle crucial dans la régulation des œstrogènes et favoriser une meilleure santé hormonale, notamment à la ménopause.


La détoxication des oestrogènes


La détoxification des œstrogènes fait référence au processus par lequel le corps élimine les œstrogènes. C'est un aspect vital de la santé hormonale, car un déséquilibre des niveaux d'œstrogènes peut entraîner divers problèmes de santé, tels que le syndrome prémenstruel (SPM), la résistance à l'insuline, et certains cancer hormonaux dépendants.


A la ménopause, les oestrogènes ne sont plus produits par les ovaires (estradiol) mais par les tissus adipeux (estrone) et présentent plus de risque au niveau de leur métabolisation. Les femmes sous THM (Traitement Hormonal de la Ménopause) ou en surpoids sont plus exposées que les autres à une « mauvaise » détoxification des oestrogènes.


Les métabolites intermédiaires peuvent être plus oestrogéniques et plus génotoxiques que la molécule de départ et font le lit des cancers du sein et de l’endomètre.



Le rôle du chou dans la détoxification des oestrogènes à la ménopause



chou romanesco
Chou romanesco


Richesse en fibres et nutriments


Le chou est riche en nutriments essentiels qui soutiennent le processus de détoxification. Il contient des vitamines, des minéraux, et des antioxydants qui aident à protéger et à régénérer les cellules du corps.


Le chou est également une excellente source de fibres alimentaires. Les fibres aident à réguler la digestion et facilitent l'excrétion des hormones et des toxines excédentaires


Composés sulforaphane et indole-3-carbinol


Les composés sulforaphane et indole-3-carbinol sont deux substances naturelles extraites de légumes crucifères, tels que le brocoli, le chou-fleur et les choux de Bruxelles. Ces composés suscitent un grand intérêt en raison de leurs propriétés décrites ci-dessous.


Sulforaphane


Le sulforaphane est un composé organosulfuré connu pour ses effets antioxydants et détoxifiants. Il est particulièrement reconnu pour sa capacité à stimuler la production d'enzymes de phase II dans le corps. Ces enzymes jouent un rôle crucial dans la neutralisation de toxines et de carcinogènes, contribuant ainsi à la protection contre certaines formes de cancer.


Des études ont également montré que le sulforaphane peut jouer un rôle dans la réduction de l'inflammation et dans la protection nerveuse, ce qui pourrait être bénéfique dans les contextes de maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer. De plus, des recherches suggèrent que le sulforaphane pourrait avoir des effets positifs sur la santé cardiovasculaire et sur la régulation de la glycémie.


Indole-3-Carbinol


L'indole-3-carbinol (I3C) est précisément le composé présent dans les légumes crucifères qui nous intéresse dans le cadre de la régulation hormonale, en particulier des œstrogènes. L'I3C favorise la conversion des œstrogènes en une forme moins active, ce qui peut être bénéfique dans la prévention de certains cancers liés aux hormones, comme le cancer du sein.


C’est la DIM (di-indolyméthane) dont il est le précurseur qui présente des effets régulateur sur la détoxication des oestrogènes  dans le foie. La DIM favorise ainsi un équilibre d’oestrogènes sain, prévient la dominance d’oestrogènes et soutien leur détoxication. Ìl stimule également la formation de glutathion dans les cellules hépatiques, une substance importante pour soutenir le foie dans la purification interne du corps.


Le brocolis serait le crucifère le plus riche en DIM. Un apport journalier de 100 grammes de brocolis frais par jour aurait un effet réel sur l’équilibre hormonal.


En outre, des études suggèrent que l'I3C peut jouer un rôle dans la prévention du cancer en favorisant l'apoptose (mort cellulaire programmée) des cellules anormales et en inhibant la prolifération cellulaire. Il pourrait également avoir des effets protecteurs contre certaines maladies auto-immunes et inflammatoires.


Comment intégrer le chou dans votre alimentation



chou frisé et brocolis riche en DIM
Choux frisé et brocolis

Il existe de nombreuses façons d'incorporer le chou dans votre alimentation.


  • Cru, rapé en salades de chou frais

  • Sauté, braisé comme accompagnement.

  • Chou farci

  • Soupes au chou

  • Jus de chou pour une boisson riche en nutriments pour les plus motivées


Mais il peut être lassant de consommer quotidiennement du chou. Heureusement, il existe de nombreux compléments alimentaires qui peuvent aider les femmes concernées par un risque de déséquilibre hormonal lié à une détoxication insuffisante des oestrogènes.


On ne proposera pas de compléments alimentaires à base de DIM aux femmes en hypo oestrogénie, ni à celles qui souffrent de d’hypothyroïdie ou sous traitement pour la glande thyroïde. Elles ne devront d'ailleurs pas abuser du chou !


Conclusion


Inclure le chou dans votre alimentation peut être une manière délicieuse et naturelle de soutenir la détoxification des œstrogènes. Comme toujours, il est conseillé de consulter un professionnel de santé avant de faire des changements majeurs dans votre régime alimentaire, surtout si vous avez des conditions médicales spécifiques.


Adopter une approche holistique et équilibrée en matière de nutrition peut contribuer grandement à une meilleure santé hormonale et générale. Votre naturopathe vous accompagne pour adapter votre mode et vivre mieux chaque jour.




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page