top of page
  • Photo du rédacteurAnnick Vivicorsi

Les neuromédiateurs : architectes de nos humeurs

Dernière mise à jour : 19 mai

Dans le vaste et complexe univers de notre cerveau, les neuromédiateurs tiennent un rôle capital. Ces substances chimiques, véritables messagers de l'esprit, orchestrent une symphonie d'émotions et de sensations, influençant notre humeur, notre comportement, et notre bien-être général.


Cet article vous invite à explorer le monde fascinant des neuromédiateurs pour mieux comprendre comment ils régissent nos états d'âme et comment, par la naturopathie et des pratiques de bien-être, nous pouvons œuvrer en harmonie avec eux pour favoriser un équilibre émotionnel.


Humeur joyeuse
Humeur joyeuse

Qu'est-ce qu'un neuromédiateur ?


Les neuromédiateurs, ou neurotransmetteurs, sont des composés chimiques libérés par les neurones pour communiquer entre eux ou avec d'autres types de cellules. Ils se fixent à des récepteurs spécifiques situés sur les cellules cibles, déclenchant ou inhibant des réponses physiologiques et comportementales. Cette communication neurochimique est au cœur de tous les processus psychologiques, depuis la régulation de nos émotions jusqu'à la gestion du stress et des troubles émotionnels.


Les principaux neuromédiateurs et leur influence sur l'humeur


Plusieurs neuromédiateurs jouent un rôle prépondérant dans la modulation de notre humeur :


  • La sérotonine : souvent surnommée l'hormone du bonheur, la sérotonine influence directement notre humeur, notre appétit, notre sommeil, et notre capacité à gérer le stress. Un déséquilibre en sérotonine est souvent associé à la dépression et à l’anxiété.


  • La dopamine : associée au système de récompense du cerveau, la dopamine est cruciale pour la motivation, le plaisir, et l'attention. Elle joue également un rôle dans la régulation émotionnelle et la prise de décision.


  • L'acétylcholine : Impliquée dans l'apprentissage, la mémoire, et l'attention, l'acétylcholine est essentielle pour le fonctionnement cognitif et la coordination musculaire.


  • Les catécholamines (épinéphrine et norépinéphrine) : Ces neuromédiateurs sont vitaux pour la réponse au stress, augmentant la vigilance, la fréquence cardiaque, et la pression sanguine en réaction à des situations de danger ou de stress.


  • Le GABA (acide gamma-aminobutyrique) : Principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central, le GABA contribue à réduire l'anxiété, à favoriser le calme et à réguler le sommeil.



Sérénité
Sérénité

Comment la naturopathie nous aide à retrouver le moral et la sérénité ?



La naturopathie propose des approches holistiques pour maintenir ou rétablir l'équilibre des neuromédiateurs, favorisant ainsi une meilleure gestion du stress et des troubles émotionnels.


L'alimentation 

L'alimentation joue un rôle prépondérant dans la régulation des neuromédiateurs et par extension, notre équilibre émotionnel.

Les acides aminés, tels que le tryptophane et la tyrosine, sont les précurseurs directs de la sérotonine et de la dopamine, respectivement.


Le tryptophane, présent dans les céréales complètes, les légumineuses, les graines et oléagineux, les bananes, le chocolat noir… est essentiel pour la production de sérotonine, favorisant le bien-être et la détente.


La tyrosine, que l'on trouve dans les viandes, les oeufs, les produits laitiers, et les légumineuses, est nécessaire à la synthèse de dopamine, influençant la motivation et le plaisir.


Les oméga-3, présents dans le poisson gras, les graines de chia, l’huile de colza, les noix… jouent un déterminant dans le fonctionnement cérébral et la régulation des neuromédiateurs. Ils contribuent à améliorer la fluidité des membranes cellulaires, permettant ainsi une meilleure transmission des signaux entre les neurones et favorisant un équilibre mental.


Les vitamines B, en particulier B6, B9 et B12, sont fondamentales pour la synthèse et le métabolisme des neuromédiateurs. La vitamine B6, trouvée dans les bananes, les avocats, et les viandes, aide à la production de sérotonine et de dopamine. La vitamine B9, présente dans les légumes à feuilles vertes et les légumineuses, et la vitamine B12 contenue dans les œufs, la viande et les produits laitiers…, sont indispensables à la prévention de l'hyperhomocystéinémie, une condition qui peut diminuer la production de neuromédiateurs et augmenter le risque de troubles de l'humeur.


Le magnésium et le zinc sont deux minéraux essentiels qui influencent la santé mentale.

Le magnésium, trouvé dans les épinards, les amandes, et le chocolat noir, joue un rôle dans la régulation du GABA, contribuant à la détente et à la réduction de l'anxiété.

Le zinc, présent dans les huîtres, la viande rouge, et les graines de citrouille, est crucial pour la fonction cognitive et la neurotransmission.


Les antioxydants, tels que les vitamines C et E, le sélénium, et les flavonoïdes, protègent les cellules cérébrales du stress oxydatif, favorisant la santé des neurones et la transmission optimale des signaux. Les baies, les agrumes, les noix, et les légumes verts sont d'excellentes sources d'antioxydants, soutenant ainsi la santé mentale.


Pour résumer, il est important de varier au maximum son alimentation, en privilégiant les fruits et légumes frais, en évitant les produits industriels et en introduisant des notions de chrono nutrition dans sa façon de s’alimenter.



Alimentation équilibrée
Alimentation équilibrée

La supplémentation


Pour booster les résultats et vous aider à retrouver rapidement un état émotionnel équilibré, le naturopathe vous proposera des compléments alimentaires qui contiennent les vitamines, minéraux et oligo éléments, mais il est primordial de mettre en place les bonnes habitudes alimentaires concomitamment. L’objectif n’étant pas de prendre continuellement des compléments.


La phytothérapie


La phytothérapie offre un panel de plantes qui peuvent venir en soutien sur un temps limité en cas de déprime ou d’anxiété. Parmi elles, le millepertuis, la valériane, l’eschscholtzia... et les plantes adaptogènes que j’affectionne particulièrement. Les plantes adaptogènes augmentent le pouvoir de résistance au stress, elles sont polyvalentes et peuvent répondre à d'autres besoins physiologiques, elles ont un effet général car elles ne visent pas un organe ou une pathologie.


Des techniques complémentaires comme la sophrologie, la réflexologie, la cohérence cardiaque, le yoga, la méditation… seront à explorer,


Conclusion


Les neuromédiateurs sont les maîtres d'orchestre de nos émotions et de notre bien-être. En adoptant une approche holistique et en intégrant les bonnes pratiques dans notre quotidien, nous pouvons influencer positivement l'équilibre de ces substances chimiques essentielles. Ce qui nous permet non seulement de mieux gérer le stress et les troubles émotionnels mais également de favoriser une qualité de vie améliorée sur tous les plans.


Quand l'équilibre est rompu et que le mal-être s'installe, il ne faut pas attendre pour réagir et consulter.




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios

No se pudieron cargar los comentarios
Parece que hubo un problema técnico. Intenta volver a conectarte o actualiza la página.
bottom of page